Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Sur le terrain

 

         Lorsque vous avez trouvé un fossile, protégez-le avec du journal, ou mettez-le dans un petit sac en plastique ou une petite boite pour éviter le frottement et la casse, cela permet aussi de mettre ensemble de petits bouts appartenant au même fossile.

 

materiel.JPG

 

Pensez à collecter les fossiles sur les déblais, le sol et les affleurements, car ils sont voués à la destruction par l’érosion ou le concasseur et des pièces magnifiques peuvent s’y trouver.

 

Les poches fossilifères se sont formées dans des creux où les fossiles ont été déposés par le courant. Elles ressemblent à des cuvettes où l’on trouve beaucoup de fossiles, on peut les reconnaître lorsqu’il y a une concentration de fossiles à cet endroit. En général, 2 mètres plus loin, les fossiles sont plus rares …

 

On ne voit pas forcément bien le fossile, il peut être entouré de sédiment, ou simplement être sale : il faut chercher des formes globales : boule, pointe, ovale, … regardez de plus près : souvent une partie du fossile est visible, vous pourrez alors reconnaître une carène d’ammonite, un tubercule d’oursin, les « dents » des huîtres, …

 

terrain.JPG

 

         Par temps de pluie, il arrive fréquemment que l’on voit mieux les fossiles (ils brillent).

 

Attention, la structure des os peut se confondre avec du bois fossile. Si vous avez en main un fossile que vous soupçonnez être un os, mouillez-le : s’il sèche plus rapidement que la roche, c’est de l’os ! Mais ce truc ne marche pas sur tous les sites, il faut que l’os soit poreux.

 

           N’oubliez pas que lorsqu’on ramasse des fossiles, tous sont importants. On peut avoir des surprises quand on les dégage : un autre fossile rare à coté, une espèce que l’on ne possède pas encore. Alors ne les jetez pas, à moins qu’ils soient en mauvais état, et encore… vous pourrez faire le tri tranquillement chez vous.

 

           Attention il y a des couches très riches qui ont quelques centimètres d’épaisseur sur une grande hauteur de couches stériles de plusieurs mètres ! Alors regardez bien...

 

           Un petit râteau peut être utile pour récupérer des nodules ou des fossiles de tailles suffisantes dans le sable.

           Dans une sablière, il suffit de tamiser : remplissez votre tamis à maille de 4 à 8 mm  avec une pelle, mais ne le remplissez pas trop sinon vous aurez des difficultés à passer le sable pour y récupérer les petits fossiles du type dents de requin, dent de raie, oursins, coquilles, …

           Pour les sites où les fossiles sont minuscules, ramenez le sable dans des seaux chez vous, où vous pourrez le trier tranquillement avec un tamis particulièrement fin (1mm).

 

site.JPG

 

           Dans les champs, les fossiles sont souvent abîmés, mais sur certains sites ils sont de bonne qualité, attendez que l’agriculteur ait retourné la terre et allez-y.

 

           Lorsque vous chercher des fossiles, pensez à retourner les blocs, de superbes fossiles peuvent s’y trouver, malheureusement, certains sont si sales que l’on ne voit rien, attendez que la pluie ait fait sont travail, sinon vous pouvez utiliser une brosse dure synthétique pour enlever la boue des fossiles afin de mieux voir si c’est bien un fossile.

 

           Lorsque vous trouvez des « points » noirs et brillants sur une roche, c’est peut être des écailles, des dents où des os peuvent se trouver à ce niveau, repérez la couche et regardez bien ces surfaces.

 

           Vous avez trouvé un superbe fossile, mais il est en plein milieu d’un énorme bloc ?

           Attention, ne dégagez jamais trop les fossiles trouvés sur le terrain, il faut laisser un peu de roche pour éviter la casse. Préférez emmener un gros bloc avec un petit fossile, si ce bloc est facilement transportable !

           Pour réduire un bloc vous pouvez utiliser le marteau de géologue : le bout carré vous servira à détacher des morceaux de roches de taille raisonnable en tapant sur le bord. Vous pouvez aussi utiliser une masse et des burins pour diminuer la roche. Lorsque vous réduisez un bloc donner toujours des coups francs avec le marteau et poser un doigt ou la main sur le fossile à préserver, votre fossile ne devrait pas sauter ou casser, mais il faut y mettre une pression suffisante.

 

deblais.JPG

 

           Attention, n’attaquez jamais la roche trop près du fossile vous pourriez irrémédiablement l’abîmer. Et attention, un bloc peut contenir d’autres fossiles !

            

           Lorsque vous réduisez un bloc, il va se casser naturellement dans un sens particulier, mais parfois il arrive que les roches cassent n’importe comment, à ce moment préférez réduire le tout à la maison.

 

           Lorsque vous avez mal ouvert un bloc ou qu’il se fend mal, utilisez tout de suite de la super glue liquide et attendez que la colle sèche avant d’emmener votre bloc : ne prenez pas le risque de continuer à dégrossir votre bloc, vous risqueriez d’abîmer le fossile qui y est contenu.

 

           Lorsque vous rencontrez un site où il y a des calcaires en plaquette, insérer peu à peu des burins plats en suivant les fentes qui apparaissent avec un burin plat et large jusqu’à faire apparaître une plaque de bonne taille puis soulevez-la avec un pied de biche si elle est lourde.

 

calcaire.JPG

 

Partager cette page

Repost 0
Published by