Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Déterminer vos fossiles

 

 

         Faire une collection c’est protéger notre héritage paléontologique. Prenez soin de vos fossiles, ne les laissez pas traîner dehors sous les intempéries !

 

           Il faudra nommer votre fossile pour lui donner une identité, ce qui au premier abord ne semble pas bien difficile n’est ce pas ? Et pourtant, il vous faudra une documentation très complète pour trouver le bon nom: de petites variantes sur votre fossile, une couche bien précise… et c’est un autre nom...

 

           Et bien sur, une bonne détermination se fait sur un fossile déjà dégagé !

          

           Triez les fossiles selon leurs tailles, leurs formes, leurs ornementations afin de déterminer si c’est un oursin, une ammonite, une dent, une bélemnite, … Il ne faut pas se fier aux apparences : certains animaux semblent faire partie d’un même groupe mais n’en sont pas, et ceux qui ne se ressemblent pas font partie du même groupe : les rudistes font des récifs et ressemblent à des coraux, mais en fait ce sont des bivalves, les ostracodes ressemblent à des bivalves alors que ce sont des arthropodes, les crinoïdes font penser à des plantes, mais ce sont des échinodermes, l’ammonite ressemble à un escargot, alors que c’est un céphalopode, …

           Pour déterminer un fossile il vous faudra acquérir des connaissances en matière de géologie, de biologie, de morphologie, de botanique, …

 

ornementations.JPG

 

           Si votre fossile est courant, vous n’aurez aucun mal à le trouver dans des documents, par contre s’il est moins banal, cela demande d’avoir une documentation plus riche, que vous n’avez pas forcément. Vous pourrez peut être vous aidez d’Internet où de nombreuses photos de fossiles circulent et avec de la chance vous pourrez peut être identifier le votre.

           Un spécialiste ou un amateur confirmé vous aidera certainement à nommer vos fossiles.

 

documents.JPG

 

Pour dater le fossile, il faut se baser sur l’ensemble des fossiles trouvés sur le même site, jamais sur un seul car certaines espèces se retrouvent sur plusieurs périodes géologiques.

 

           La nomination de votre fossile comportera un premier nom qui sera le genre écrit avec une majuscule et un deuxième nom qui sera le nom de l'espèce écrit en minuscule, le tout étant écrit en italique.  Le nom sera accompagné du nom du découvreur et de l'année de la description du fossile : Notorhynchus primigenius (AGASSIZ, 1843).

 

           Maintenant que vous avez le nom de votre fossile, il faudra faire l’étiquette qui l’accompagnera partout où il ira, et devra aussi comprendre son étage géologique et sa provenance. L’idéal c’est d’inscrire tout ça sur le fossile lui-même. Une étiquette ça se perd !

 

Quelques pièges de détermination :

 

Attention le nom de l’espèce peut changer selon la couche géologique où elle a été trouvée. Car si les temps géologique sont divisés en ères, périodes et époques, il sont aussi divisés en âges et en zones qui sont de petites unités de temps liées à la durée de vie d’un fossile relativement courte qui permet de définir ces zones (marqueurs stratigraphiques : ammonites, brachiopodes, trilobites, bélemnites, …)

 

           Certains noms scientifiques ne correspondent pas à un fossile précis, mais à une classification de différents éléments, qui, pour certains peuvent appartenir à une même espèce : le dimorphisme sexuel (en particulier pour les ammonites mâles et femelles qui ne se ressemblent pas) ou les espèces juvéniles (« bébés » qui ne ressemblent pas aux parents), les ichnofossiles (œufs, traces de nutritions, de déplacements… on ne sait pas à quelle espèce se rapportent ces fossiles), les coprolithes, …

          

           Tout n’est pas fossile : la nature sait nous jouer des tours, elle nous offre tout un éventail de formes, comme les pseudofossiles : par exemple les dendrites ressemblent à des plantes, mais elles sont le résultat d’une oxydation de la roche. Certaines roches (silex, …) ont aussi la caractéristique de créer des formes qui peuvent représenter des animaux. La cassure d’un silex peut sembler être une coquille. Certains remplissages en calcite peuvent parfois avoir l’allure de morceau de bois, …

 

Partager cette page

Repost 0
Published by